Les brûlures

Qu’est ce qu’une brûlure et quels sont les gestes à adopter lorsque vous êtes victime de brûlure ?

brulure

Qu’est ce qu’une brûlure ?

Ce sont des lésions provoquées par la chaleur, soit par des substances chimiques ou soit par des frottements. Les brûlures sont classées selon leur degré de gravité.

  • Premier degré : peu grave, seul l’épiderme est atteint. Une rougeur apparaît, elle peut être suivie d’une desquamation
  • Second degré : l’épiderme est endommagé ainsi qu’une partie ou la totalité du derme. Dans ce cas le patient présente des cloques (phlyctènes) susceptibles d’être à l’origine d’un choc cardio vasculaire (chute de tension et accélération du rythme cardiaque).
  • Troisième degré : l’épiderme, le derme et l’hypoderme sont détruits, les organes sous-jacents peuvent être lésés.

Les brûlures peuvent être d’origines diverses:

  • La chaleur provoquée par un phénomène chimique ou physique (substances caustiques, irradiation, électricité…).
  • Un contact thermique (eau bouillante, flammes…).
  • La radiolésion due aux rayons X et à des corps radioactifs.
  • Un produit chimique (fluor, acide chlorhydrique…).

Que faire en cas de brûlure ?

Pour une brûlure au 1er degré, le traitement consiste à calmer la douleur par application de compresses froides ou d’eau courante froide non glacée, puis d’appliquer une crème grasse pour adoucir et permettre une meilleure cicatrisation des cellules superficielles de la peau.

Lorsque la brûlure est plus importante, il faut la protéger et appeler au plus vite les secours. Selon l’importance de la perte cutanée, une greffe de peau pourra être nécessaire.

Les gestes qui peuvent préserver d’une brûlure

  • Protégez vous du soleil notamment entre 11h et 16h.
  • Ne laissez pas les objets brûlants et les produits dangereux à la portée des enfants.
  • Ne fumez pas à proximité de produits inflammables.
  • Ne jamais donner à boire ou faire vomir une personne ayant ingéré un produit chimique caustique.
  • En cas de brûlure étendue, ne déshabillez pas le blessé.

Spécial été : Le coup de chaleur, une urgence médicale !

Qu’est-ce qu’un coup de chaleur ?

Le coup de chaleur se définit par une température corporelle supérieure à 40°C associée à des troubles de la conscience (délires, convulsions, coma). La peau peut être rouge, chaude, sèche ou moite. L’organisme va perdre de l’eau et des électrolytes (sels), ce qui le fragilise.D’autres symptômes peuvent être associés comme une fatigue, une hyperventilation (augmentation de la respiration) et des troubles digestifs :des nausées, des vomissements, une diarrhée.

Un coup de chaleur peut être fatal ! Il peut s’aggraver et évoluer vers une défaillance multi-viscérale, pouvant entraîner entre autres :

  • une coagulation intravasculaire disséminée (CIVD),
  • une atteinte musculaire : rhabdomyolyse (destruction du tissu musculaire),
  • une insuffisance rénale,
  • et une insuffisance hépatique.

Même si un traitement est rapidement instauré, l’état du patient évoluera, dans 25% des cas, vers une défaillance multi-viscérale.

Quels sont les signes qui doivent m’alerter ?

  • une température corporelle élevée,
  • des troubles de la conscience avec des délires, des propos incohérents,
  • des nausées, des vomissements,
  • des crampes musculaires,
  • une soif et des maux de tête,
  • une grande fatigue,
  • une perte de l’équilibre, une perte de connaissance et/ou l’apparition de convulsions

Si ces symptômes apparaissent, composer rapidement le numéro d’urgence « 15 ».

En attendant les secours, comment puis-je agir rapidement et efficacement ?

Le but est de faire descendre la température corporelle. Pour cela, il faut :

  • déshabiller complètement le patient ;
  • vaporiser de l’eau et ventiler le patient ;
  • appliquer des linges humidifiés avec de l’eau froide sur la peau (à réhumidifier régulièrement) ;
  • si le patient est à l’intérieur, rafraîchir la pièce avec des climatiseurs ou a défaut avec un ventilateur devant un bassine avec des glaçons.

Comment prévenir les coups de chaleur ?

  • éviter une exposition intense au soleil,surtout pendant les heures les plus chaudes et rechercher l’ombre
  • se réhydrater régulièrement : les personnes âgées, les nourrissons et les personnes fragiles doivent boire plus que d’habitude, pour éviter la déshydratation lors de grande chaleur. Même si on ne ressent pas le besoin de boire, il est important de le faire régulièrement. Ne pas oublier de se réhydrater régulièrement lors d’une activité physique, où la déshydratation est accentuée par la transpiration.

Sources :

  1. Organisation Mondiale de la Santé www.who.int/fr
  2. Ministère de la santé www.sante.gouv.fr
  3. Photo par Andres Rueda sur Flickr http://www.flickr.com/photos/andresrueda/3407340937/