Une bonne hygiène bucco-dentaire pour croquer la vie à pleine dent

C’est un réflexe qu’on nous inculque dès le plus jeune âge, le brossage des dents est une habitude indispensable pour conserver les gencives et les dents en bonne santé. Cependant les enjeux de l’hygiène dentaire semblent être encore plus important pour notre organisme et notre santé de façon générale.

Importance de l’hygiène bucco-dentaire

L’objectif premier du brossage des dents est d’éliminer et de limiter l’apparition de la plaque dentaire, pour se débarrasser efficacement des différentes bactéries présentes dans notre bouche, notamment après un repas. En plus de limiter l’action de ces bactéries (et ainsi d’éviter des caries par exemple), l’hygiène dentaire peut avoir un fort impact sur votre bien être.

Il a, en effet, été démontré qu’une bonne santé dentaire avait un fort impact sur le bon fonctionnement de l’appareil digestif.

Si l’hygiène bucco-dentaire est aussi importante, c’est évidemment à cause des nombreuses bactéries et infections auxquelles on s’expose si l’on fait preuve de négligence.

Risques d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire

Il est important de se rendre compte des différentes conséquences que peut avoir une mauvaise hygiène bucco-dentaire sur notre organisme, et ainsi, pouvoir les éviter plus facilement.

La fameuse carie représente le risque le plus fréquent quand on parle de maladie dentaire. Douloureuse et agressive, elle peut cependant être facilement évitée avec un minimum de prévention tout en faisant attention aux aliments que l’on consomme (particulièrement les sucres ajoutés). La carie va perforer petit à petit la dent, jusqu’à atteindre le nerf de celle-ci (et ainsi provoquer une douleur importante).

La gingivite, c’est une inflammation de la gencive qui peut occasionner rougeurs, saignements et irritations. La principale cause de son apparition est due à l’apparition de tartre venant agresser la gencive. Même si cette pathologie est fréquente et parfois indolore, il est important de consulter rapidement un dentiste pour éviter toute complication.

La parodontite est une inflammation sérieuse des tissus entourant la dent. C’est d’ailleurs souvent une conséquence d’une gingivite soignée un peu tard. La parodontite doit être impérativement soignée sous peine d’entraîner des complications (déchaussement ou même perte de la dent).

Dans une moindre mesure, des aphtes peuvent apparaître ponctuellement. La plupart des aphtes guérissent spontanément en quelques jours.

Il est aussi important de garder en tête que des problèmes bucco-dentaires peuvent entraîner des risques sérieux pour la santé en général (peut favoriser par exemple le risque d’AVC, d’infections pulmonaires, de troubles musculo-squelettiques ou encore d’accouchements prématurés).

Astuces et bonnes pratiques

Pour conserver une bonne hygiène dentaire sur le long terme, il est important de se fixer quelques habitudes simples à mettre en place :

  • Appliquer une alimentation équilibrée est bénéfique pour vos dents. Une consommation quotidienne de produits laitiers, de fruits, de légumes permet d’équilibrer efficacement le taux de sucre présent dans l’organisme.
  • Votre brosse à dents est personnelle, elle ne doit pas être prêtée ou partagée, pour limiter la transmission de microbes.
  • Éviter autant que possible le grignotage entre les repas (particulièrement les boissons sucrées, les pâtisseries et autres bonbons).
  • Si toutefois, vous deviez boire une boisson gazeuse ou sucrée, utiliser une paille réduira l’exposition de vos dents avec les acides des boissons.
  • Ça doit être une habitude depuis tout petit, mais se brosser les dents après chaque repas à raison de 2 minutes par brossage est une nécessité.
  • Il est parfois difficile de se brosser les dents après chaque repas (particulièrement le midi). Mâcher un chewing-gum (sans sucre évidemment) peut dépanner même s’il ne peut remplacer un brossage des dents. En effet, il augmentera la production de salive et permettra de retrouver un taux d’acidité normal dans votre bouche.
  • Les bains de bouches peuvent être une aide précieuse pour soulager les irritations ou les aphtes et plus généralement pour une bonne hygiène bucco-dentaire (ne se substitue pas au brossage des dents).

Enfin, des produits sont disponibles en pharmacies, en complément des quelques conseils que nous venons de vous donner. N’hésitez pas à prendre contact avec votre pharmacien dès maintenant pour être bien conseillé.

Bien sûr, pour maintenir une bonne santé dentaire, il est important de consulter son dentiste au moins une fois par an, et encore une fois, se brosser les dents après chaque repas.

 

Sources:  

Les aphtes

Souvent bénins, les aphtes (ou aphtose) n’en sont pas moins gênants et douloureux. Si, dans de rares cas, ils peuvent être les symptômes de certaines maladies, leur origine demeure la plupart du temps inconnue. Les aphtes guérissant d’eux-mêmes, les soigner ne repose que sur le soulagement des symptômes.

aphtes

Quels sont les symptômes des aphtes ?

Les aphtes se présentent généralement sous la forme de petites ulcérations blanchâtres rondes ou ovales, sur les gencives, sous la langue ou à l’intérieur des joues. Toutefois, un aphte buccal peut parfois atteindre la taille d’une pièce d’un centime. Les aphtes, qui peuvent être nombreux, ne saignent pas mais sont douloureux. Leur apparition provoque parfois un gonflement des ganglions lymphatiques situés dans le cou, juste sous la mâchoire. Leur guérison survient spontanément en une à deux semaines, sans cicatrice.

Quelle sont les causes des aphtes ?

Dans la plupart des cas, l’origine des aphtes reste mystérieuse. Cependant, leur apparition peut précéder ou accompagner d’autres maladies, comme des infections ou des maladies du tube digestif. On a parfois établi un lien entre la survenue d’aphtes et des facteurs hormonaux, alimentaires (réaction d’intolérance à des noix, du gruyère, etc.) ou psychologiques (stress, fatigue, surmenage, par exemple).

Quelles sont les complications éventuelles des aphtes ?

En général, les aphtes sont une affection bénigne et ne provoquent pas de complications. Toutefois, chez certaines personnes, ces petites ulcérations deviennent chroniques. Elles rendent alors la vie quotidienne inconfortable et gênent l’absorption d’aliments. Parfois, les aphtes peuvent se compliquer d’une infection due à des bactéries.

Comment prévenir les aphtes ?

Chez certaines personnes, les aphtes sont provoqués par des aliments, comme les fruits acides, les fruits secs et certains fromages comme le gruyère. Si vous établissez un lien entre certains aliments et l’apparition des ulcérations, évitez bien sûr d’en consommer.

Ce que vous pouvez faire :

  • Supprimez les aliments susceptibles d’accentuer les douleurs, comme les vinaigrettes ou les fruits acides.
  • Respectez les mesures d’hygiène buccale en vous brossant correctement les dents après chaque repas et en passant un fil dentaire au moins une fois par jour.
  • Faites soigner vos dents pour que votre denture ou vos prothèses dentaires soient en parfait état..

Remèdes de grand-mère :

Pour lutter contre les aphtes, la tradition populaire recommande de faire des bains de bouche à base de tisane, de décoction de sauge ou d’extrait de camomille. On peut aussi appliquer sur la lésion un sachet de thé noir mouillé : les tanins du thé auraient des propriétés analgésiques.

Conduite à tenir en cas :

  • Si l’éruption d’aphtes est accompagnée d’une forte fièvre.
  • Si l’éruption est accompagnée d’ulcères sur la muqueuse des organes génitaux.
  • Si la douleur est trop intense, surtout chez les enfants.
  • Si les douleurs ne diminuent pas au bout de quelques jours.
  • Si les aphtes sont de grande taille (plus d’un centimètre de diamètre).
  • Si les lésions saignent et ne guérissent pas spontanément.
  • Si le nombre de poussées d’aphtes est supérieur à quatre par an.

→ Consultez un médecin dans les jours qui viennent.

  • Si l’aphte est d’aspect normal et n’est pas accompagné des signes décrits ci-dessus.

→ Il est possible de s’automédiquer.

Que fait le médecin en cas d’aphtes ?

Il prescrit un collutoire (un médicament à pulvériser ou à badigeonner sur l’aphte) ou un bain de bouche pour limiter le risque de surinfection et faciliter la cicatrisation. Il peut également donner un médicament antalgique pour diminuer la douleur. S’il suspecte qu’un aphte présente une surinfection bactérienne, il prescrit un traitement antibiotique adapté.

Quel médicament prendre pour soulager les aphtes ?

Le traitement des aphtes peut se faire localement (au niveau de la bouche) ou par voie générale (en avalant un médicament). Les médicaments locaux disponibles sans ordonnance sont des soins de la bouche et visent essentiellement à soulager la douleur et à éviter les surinfections. Pour diminuer la douleur par voie générale, vous pouvez prendre un médicament antalgique de type paracétamol.

Il existe des remèdes anti-inflammatoires spécifiques pour soulager la douleur des aphtes. On peut aussi utiliser des médicaments indiqués dans le traitement d’appoint des affections de la bouche ou du pharynx. Ils contiennent soit des anesthésiques locaux, soit des antiseptiques, soit des extraits de plantes à visée adoucissante ou antiseptique (érysimum, lévomenthol). Ces médicaments se présentent sous forme de pastilles (ou comprimés) à sucer ou de collutoire.

Par ailleurs, certains bains de bouche peuvent être indiqués en automédication dans le traitement de courte durée des aphtes.

On conseille généralement de ne pas associer plusieurs médicaments contenant des antiseptiques locaux. En cas doute, demandez l’avis du pharmacien.

Pour un sourire éclatant, préservez vos dents !

Qu’est-ce qu’une carie ?

Une carie est une destruction progressive de la dent. Elle commence en surface en attaquant l’émail et la dentine. Non soignée, elle se propage en profondeur et atteint la pulpe (cœur de la dent), provoquant une rage de dent.Si l’infection progresse, elle peut provoquer un abcès. L’infection peut contaminer le sang et se disséminer dans l’organisme.dentLes facteurs favorisants sont :

  • la plaque dentaire : elle se dépose sur les dents. Elle est constituée de déchets alimentaires et de bactéries, dont certaines libèrent de l’acide, qui attaque les dents. Elle peut se minéraliser et devenir du tartre. Le brossage après chaque repas est essentiel, il permet d’éliminer la plaque dentaire.
  • Les sucres : ils favorisent la prolifération des bactéries. Il faut donc limiter ses apports en sucres et éviter de manger en dehors des repas.
  • un terrain favorable : certaines personnes ont des dents plus fragiles, plus sujettes à l’apparition de caries que d’autres.

Le brossage indispensable :

Se brosser les dents est essentiel, il permet d’éliminer la plaque dentaire qui s’est formée au cours d’un repas et permet donc de limiter le tartre.Il permet d’éliminer les débris alimentaires et le sucre qui se déposent entre les dents et permet ainsi de limiter la propagation des bactéries.Enrichit au fluor, le brossage aide à la prévention des caries et protège l’émail des dents.

Quelle soit électrique ou manuelle, il est important de changer de brosse à dent au minimum tous les trois mois.

Le brossage doit se faire le plus tôt possible pour préserver les dents. Il doit être réalisé par un adulte chez l’enfant entre un et trois ans, puis par l’enfant seul vers six ou sept ans.Il est important de soigner les caries même si elles sont sur les dents de lait.
Des sillons, plus ou moins profonds, se creusent sur les dents. Ils doivent être combler car il favorise la prolifération des bactéries et donc l’apparition de caries.

Il est recommandé de consulter au moins une fois par an un chirurgien-dentiste, même en l’absence de douleur dentaire.

L’Assurance Maladie propose des examens bucco-dentaires et des soins complémentaires gratuits pour les enfants de 6, 9, 12, 15 et 18 ans. Le but est de favoriser la prévention et le dépistage des soins dentaires.

Le fluor, un allié de choix

Les fluorures (ou les ions fluor) ont deux effets majoritaires sur les dents :

  • ils limitent la déminéralisation et favorisent la reminéralisation.
  • ils limitent la prolifération des bactéries responsables des caries.

Pour un effet maximal contre les caries, le fluor doit être administré à faible dose mais de façon régulière pour assurer une présence continue au niveau de l’émail dentaire.

On retrouve du fluor dans l’eau de boisson (eau de distribution ou l’eau en bouteille), dans l’alimentation, notamment dans le sel fluoré ainsi que dans des produits de santé : ce sont les gommes à mâcher, les dentifrices…

La mesure la plus efficace pour lutter contre l’apparition de caries dentaires est un brossage des dents au moins deux fois par jour avec un dentifrice au fluor adapté.

Du fluor, oui mais pas trop !

Le risque d’un apport trop riche en fluor, pendant plusieurs mois ou plusieurs années, est de développer une fluorose dentaire.La fluorose dentaire se manifeste par des tâches sur l’émail des dents. Il est important de contrôler l’apport de fluor surtout chez les enfants, de la naissance à 12 ans, car c’est la période de la minéralisation de l’émail.
Une supplémentation en fluor peut être prescrit par un chirurgien-dentiste, au cas par cas, sous forme de comprimés, de gouttes ou de vernis.

Sources :

  1. l’Assurance Maladie : www.ameli-sante.fr
  2. l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) : www.afssaps.fr
  3. l’Organisation mondiale de la santé (OMS) : www.who.int/fr
  4. Photo par Sam Fentress: http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Section_de_dent.jpg?uselang=fr