Les moustiques sont de retour… et leurs piqûres aussi !

Les moustiques sont de retour… et leurs piqûres aussi !

Piqûres qui démangent, bourdonnements incessants dans nos oreilles,… Pandémie ou non, avec les beaux jours qui reviennent, les moustiques font leur grand retour… avec leur lot de désagréments !  

Contrairement aux idées reçues, les moustiques ne nous repèrent pas grâce à la lumière ou ne sont pas attirés par le taux de sucre présent dans notre sang. Ce qui les attire, c’est à la fois la quantité de CO2 que nous dégageons, les vêtements que nous portons (ils seraient attirés par les couleurs foncées), ou encore certaines odeurs dégagées par notre corps (qui ne sont pas uniquement liées à la peau, mais également à l’alimentation).

Savez-vous pourquoi les piqûres de moustiques nous grattent autant ? Tout d’abord, il faut savoir que seules les moustiques femelles piquent. Les protéines contenues dans notre sang constituent pour elles un repas idéal, car le sang récolté permettra de compléter la maturation de leurs oeufs. 

Quand elles nous piquent, elles vont venir injecter de la salive qui contient, entre autres, des molécules anticoagulantes. Ces molécules provoquent une libération d’histamine par nos cellules (appelées mastocytes), qui est à l’origine du gonflement, de la rougeur et des démangeaisons. Si la piqûre entraîne généralement une petite inflammation, il est possible qu’elle déclenche une réaction allergique locale : l’inflammation est alors plus étendue, accompagnée de démangeaisons violentes et d’un œdème chaud et douloureux.

S’il est parfois difficile de résister à la tentation de gratter une piqûre de moustique, il est bien entendu déconseillé de le faire, au risque de provoquer des lésions, voire des cicatrices. 

Comment lutter contre les piqûres de moustiques ? 

  1. Portez des vêtements amples et couvrants et privilégiez les couleurs claires : moins la peau est exposée, moins vous risquez d’être piqué. De plus, comme expliqué précédemment, les moustiques seraient attirés par les couleurs foncées, donc privilégiez les couleurs claires si vous voulez éviter leurs assauts ! 
  2. Adoptez une bonne hygiène corporelle : attirés par les odeurs de notre corps (sébum, sueur,…), il convient d’avoir une bonne hygiène corporelle pour limiter les risques de piqûre.  
  3. Évitez toutes les sources possibles d’eaux stagnantes, car elles constituent un paradis pour les moustiques femelles pour pondre leurs oeufs. Pensez à vider régulièrement les gouttières, les coupelles sous les pots de fleurs, les vases, etc. 
  4. Utilisez des répulsifs
    • Huiles essentielles : certaines huiles essentielles comme la citronnelle, le basilic, l’eucalyptus citronné, la lavande,… sont très efficaces contre les moustiques. Vous pouvez la faire diffuser dans l’air, ou en appliquer sur vos poignets et chevilles.
    • Sprays anti-moustiques : il existe de nombreux répulsifs en pharmacies qui sont également efficaces contre les moustiques ! Il est conseillé de demander l’avis d’un pharmacien pour éviter les réactions allergiques à ces produits.
    • Répulsifs anti-moustiques pour vêtements : des répulsifs spéciaux pour vêtements existent également, et sont pratiques pour imbiber les vêtements d’une protection à toute épreuve !
    • Moustiquaire : qu’elle soit imbibée d’insecticide ou non, la moustiquaire est idéale si vous voulez passer une bonne nuit avec vos fenêtres ouvertes pour bénéficier de l’air frais. Des moustiquaires spéciales pour les berceaux des bébés existent également et permettent de protéger les jeunes enfants.
    • Ventilateur : provoquant de l’air, le ventilateur peut être une aide pour vous protéger des moustiques la nuit ou la journée, car ils auront davantage de mal à voler autour de vous.

Comment soulager une piqûre de moustique ? 

Vous ne pourrez pas gagner à tous les coups ! Il arrivera qu’un de ces insectes indésirable parvienne à vous piquer. Voici quelques conseils pour vous aider à soulager une piqûre de moustique de façon naturelle :

  • Le vinaigre de cidre : grâce à l’acide acétique qu’il contient, le vinaigre de cidre possède des vertus antiseptiques. Mélangez-en un peu dans un bol avec de l’eau. Appliquez cette solution sur votre piqûre avec une compresse. 
  • Les huiles essentielles : certaines sont reconnues pour leurs propriétés apaisantes, telles que la menthe poivrée, la lavande aspic, le girofle, d’eucalyptus ou encore la camomille. Déposez une à deux gouttes sur un mouchoir, puis appliquez sur la piqûre de moustique. Attention, pensez toujours à vous renseigner auprès de votre pharmacien sur les précautions d’emploi et les contre-indications éventuelles.
  • Le bicarbonate de soude : idéal pour calmer les démangeaisons, mais aussi freiner le développement de l’inflammation. Mélangez 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude avec 1 cuillère à soupe d’eau et appliquez la pâte sur la piqûre. N’hésitez pas à rajouter un peu de vinaigre ou de citron si vous le désirez ! 
  • L’aloe vera : grâce à  son effet refroidissant et ses puissantes propriétés antibactériennes, l’aloe vera agit efficacement pour guérir tout en soulageant l’irritation, la rougeur et l’inflammation. 
  • Le jus de citron : son acidité permet de soulager les piqûres. De plus, il permet d’empêcher les bactéries d’irriter la zone affectée. Imbibez un coton de jus de citron, et tamponnez votre piqûre. 

Conclusion :

Comme vous pouvez le constater, il existe de nombreuses solutions pour lutter contre les piqûres de moustiques et les soulager. En plus de ces solutions naturelles, vous pouvez également retrouver des produits divers et variés en pharmacie (sprays, bracelets, crèmes, etc.). N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien ! 

Les moustiques sont de retour… et leurs piqûres aussi !

Sources:

1. https://bit.ly/35ew5eU
2. https://bit.ly/2yTzOCw
3. https://bit.ly/2Yejc2Y
4. https://bit.ly/2EUIsAP
5. https://bit.ly/2Yejc2Y
6. https://bit.ly/3bWNoTW
7. https://bit.ly/35aMZe6
8. https://bit.ly/2VMRhpb
9. https://bit.ly/2Yb10aa

Confinement : comment mieux le vivre ?

confinement, comment mieux le vivre

Depuis le 16 mars, la France est en confinement total suite à une pandémie causée par le Coronavirus COVID-19. Après 1 mois de quarantaine, notre président nous l’a annoncé : le confinement est prolongé jusqu’au 11 mai 2020. 

Lassitude, anxiété, irritabilité, ennui, isolement, manque de lumière,… le confinement peut être mal vécu par certaines personnes. Voici quelques conseils pour rester en forme et garder le moral !

Comment vivre plus sereinement cette période de confinement ? 

Que vous soyez confiné avec votre votre famille, votre conjoint(e), entre colocataires ou encore seul(e), le confinement peut avoir des impacts négatifs sur votre santé mentale (stress, angoisses, insomnies, dépression,…). Si ces sentiments sont humains et peuvent être justifiés en cette période difficile, il est important de ne pas vous laisser abattre. Voici quelques conseils : 

– Rappelez-vous que si nous sommes tous confinés, c’est pour vous protéger et protéger les autres. Des études ont démontré que le confinement est plus supportable à vivre quand nous comprenons pourquoi nous le faisons. 

– Essayez de rester positif ! Si vous passez vos journées à broyer du noir, à vous dire que vous en avez assez d’être enfermé, etc. vous ne ferez qu’accentuer votre mal être. 

– Évitez la surconsommation d’informations si cela vous rend anxieux ou stressé. De plus, choisissez des sources d’informations fiables (comme le site du gouvernement : https://bit.ly/2TyYw1o ). 

– Même s’il est virtuel, il est primordial de rester en contact avec vos proches ! Vous pouvez les appeler régulièrement, faire des “apéroSkype”, vous envoyer des messages, des e-mails, etc. Toutes sortes de moyens existent aujourd’hui pour garder le contact ! Cela vous permettra de passer un bon moment avec vos proches et de vous faire oublier le temps d’un instant le confinement.

– Prenez du temps rien que pour vous ! Accordez vous des pauses régulières si vous êtes en télétravail, préparez votre boisson et/ou plat préféré, regardez votre film préféré,… cela vous permettra d’évacuer le stress et de décompresser !

– Essayez de garder un certain rythme de vie et occupez-vous un maximum : faites-vous à manger (en cuisinant des choses saines et variées), pratiquez une activité physique chez vous, continuez à vous habiller et vous préparer tous les matins, profitez-en pour réaménager votre logement, faire du tri, commencez une nouvelle activité, etc. Plus vous êtes occupé, plus le temps passera vite et moins vous ressentirez l’envie de sortir. 

– Pratiquez l’humour : le meilleur moyen de bien vivre son confinement est de rester optimiste au maximum ! Partagez des histoires drôles avec vos amis par téléphone, regardez des films/séries drôles, joyeuses,… L’optimisme apporte un sentiment de confiance qu’il est important de garder durant cette période, afin d’éloigner tout sentiment négatif. 

Faites du sport (même à la maison) ! 

Avec le confinement, nous bougeons moins et sommes forcément moins actifs. Pourtant, que ce soit pour votre santé mentale ou physique, faire du sport est un excellent moyen pour décompresser. Pour rester en bonne santé, il est recommandé de pratiquer minimum 1 heure d’activité physique par jour pour les enfants et adolescents et 30 minutes pour les adultes. 

Pas d’excuses ! Faire du sport à la maison c’est possible et cela ne nécessite pas nécessairement d’avoir du matériel. Sur son site, le ministère des Sports donne quelques conseils et recommandations pour éviter la sédentarité et garder la forme : 

  • Faites des activités et des exercices variés afin de renforcer les muscles et améliorer la souplesse.
  • Faites quelques activités qui favorisent l’équilibre afin de renforcer les muscles en profondeur, travailler la coordination et éviter les chutes. Cela peut se faire par exemple, lorsque vous vous brossez les dents, vous pouvez essayer de le faire sur une seule jambe.
  • Limitez le temps passé assis ou allongé. Pensez à marcher et à faire des étirements au minimum toutes les 2 heures. Par exemple, lorsque vous êtes au téléphone, marchez dans votre maison. 
  • Utilisez votre mobilier (chaises, mur, escaliers,…) pour pratiquer des exercices de renforcement musculaire et faire vos étirements. 
  • Les tâches ménagères sont de bonnes activités physiques : n’hésitez pas à y mettre de l’énergie pour renforcer vos muscles et vous faire transpirer ! 
  • De nombreuses chaînes YouTube existent et proposent des séances de sport gratuites (et pour tous les niveaux) à faire chez vous. 

Comment compenser le manque de lumière ?

Durant cette période de confinement, le manque de lumière peut se faire ressentir. La lumière joue un rôle important sur notre corps et sur notre cycle. Grâce à elle, nous : 

→ réglons nos rythmes biologiques sur 24h. Nos yeux envoient un signal au cerveau qui crée un rythme basé sur plus ou moins 24 heures. Notre horloge interne est resynchronisée sans cesse sur ce cycle. 

→ fortifions nos os. Sous l’effet des UVB, des cellules de la peau synthétisent de la vitamine D servant à fixer le calcium et le phosphore. 

→ améliorons notre moral. Des études ont montré que la lumière a un effet positif sur le moral. La luminothérapie est même pratiquée en hiver pour lutter contre la dépression saisonnière. 

La lumière est donc essentielle à notre bien-être mental et physique, sans que nous nous en rendions forcément compte. Dans le cadre du confinement, nous voyons moins la lumière, certains plus que d’autres. Alors voici quelques astuces pour remédier à ce manque de lumière: 

  •  Dans la journée, essayez de vous mettre au moins 30 minutes par jour près de vos fenêtres (ou si vous avez plus de chance, sur votre balcon ou dans votre jardin) afin de capter la lumière du jour et faire le plein de vitamine D. 
  • Ouvrez vos volets, vos rideaux, vos stores,… faites entrer un maximum de lumière chez vous ! 
  • Des vitres sales peuvent assombrir considérablement une pièce, pensez donc à les nettoyer plus souvent. 
  • Si vous avez une lampe de luminothérapie, c’est le moment de l’utiliser ! Si vous travaillez de chez vous, n’hésitez pas à la mettre à proximité de votre espace de travail. 

Conclusion

La situation que nous vivons actuellement est inédite. Gardez en tête que si elle est difficile à vivre pour la majorité d’entre nous, elle n’est pas pour autant éternelle. Les mesures mises en place par le Gouvernement, si elles sont contraignantes, ne sont là que pour nous protéger et pour en finir avec cette menace invisible et meurtrière. Restez chez vous, pour votre sécurité et celle des autres, nous ne le répéterons jamais assez. 

Prenez soin de vous !

confinement, comment mieux le vivre

https://bit.ly/2yhdGBw
https://bit.ly/3chEJvl
https://bit.ly/2RViROL
https://bit.ly/2XHdGW7