Perte de poids : les erreurs à ne pas faire

L’été approche, et les maillots de bain avec. Nombreuses sont les personnes qui souhaitent entamer une perte de poids rapide et efficace pour les beaux jours. Pourtant, les erreurs sont nombreuses et certains gestes sont essentiels à adopter pour assurer le bon déroulement d’une perte de poids.

Les erreurs à éviter

Les erreurs liées à la perte de poids sont nombreuses et peuvent au contraire conduire à une prise de poids ou des blessures.

Au niveau nutritionnel :

  • La différence entre mincir et maigrir : mincir est un résultat bénéfique d’une alimentation saine et d’une hygiène de vie correcte, et n’est pas une finalité en soit. Avoir des formes n’est pas malsain, ne cherchez pas à les éradiquer pour convenir à des critères de beauté ! Vouloir maigrir ne s’adresse pas à la partie saine de la santé, et ne s’attache qu’à l’apparence du corps, en plus d’entraîner des dérives et des idées reçues.
  • Le régime à tout prix : vouloir perdre du poids passe souvent par les régimes alimentaires. Différentes formes existent : strictes, restrictives, uniquement composées de jus, ou une absence totale de gras. La solution ne se trouve pas dans l’extrême. Les régimes restrictifs sont périodiques, et dès qu’ils sont finis, la prise de poids est considérable, voire alarmante.
  • Protégez votre porte monnaie : oubliez les produits miracles, comme les thés fitness, les bonbons amaigrissants, les ceintures abdominales, etc. Ces produits ne vous aideront pas à mincir.
  • N’encouragez pas les dérives : vouloir perdre du poids à tout prix forcent parfois à se tourner vers des “solutions” extrêmes au niveau nutritionnel. Pourtant cela ne fait qu’encourager les dérives et les troubles alimentaires comme l’anorexie. Perdre du poids doit être un acte sain, et ne doit pas détériorer votre santé
  • Gare aux “cheat meals” : tentants après une semaine de sport acharné, les “cheat meals”, ou “repas de triche” sont une entorse à votre régime et vos pratiques sportives. Que ce soit des plats de restauration rapide, des aliments gras ou sucrés, ces repas à l’allure américaine sont à proscrire !
  • Ne pensez pas que le régime ne dure qu’un temps : vouloir perdre du poids se confronte souvent à la notion de temps. Il faut néanmoins apprendre et comprendre qu’un régime alimentaire sain doit devenir une habitude. Si vous le stoppez et que vous retournez à votre rythme alimentaire antérieur, vous encouragez la prise de poids.

Au niveau sportif :

  • Les abonnements en salle : au lendemain du premier de l’an, de nombreuses personnes s’inscrivent aux salles de sport, pour ne jamais y revenir. Commencez plutôt par des exercices sportifs en extérieur pour vous réhabituer au sport.
  • Les risques du sport : une activité sportive est excellente pour la perte de poids. Pour autant, il faut savoir modérer son activité et écouter son corps. Si vous n’êtes pas habitués au sport, vous risquez des blessures à court et long terme.
  • Gare aux insomnies : pratiquer une activité sportive est positif. Pour autant, il faut faire attention à l’heure où vous la pratiquez, car le sport vous emplit d’énergie et peut donc vous causer des troubles du sommeil, si vous en faites en fin d’après-midi ou en début de soirée !

Les gestes à adopter

Au niveau nutritionnel :

  • Manger sain et équilibré: Il ne s’agit pas de trouver le régime miracle, mais de réapprendre à manger correctement, et de manger moins et mieux.
  • Buvez de l’eau : on néglige souvent l’importance d’une bonne hydratation, pourtant l’eau, le thé, les tisanes et les eaux infusées sont importantes pour entretenir une hygiène de vie saine. Oubliez les sodas !
  • Mangez lentement : Une alimentation plus lente permet de mieux déguster son repas, mais également de mieux gérer la sensation de faim, ainsi que la digestion !
  • Trois repas par jour : Une alimentation idéale signifie trois repas par jour : le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner. Sauter un repas pousse le corps à puiser dans ses réserves, à amplifier les sensations de faim et les envies de grignotage. Si vous avez du mal à manger le matin au réveil, adaptez votre petit-déjeuner autour de choses faciles à ingérer !

Au niveau sportif :

  • Faites une activité que vous aimez : prenez du plaisir à faire du sport, ne vous forcez pas à faire quelque chose que nous n’aimez pas. Il existe de nombreux sports, vous trouverez forcément celui qui vous convient.
  • Prenez soin de votre corps : encouragez vos efforts sportifs et alimentaires en prenant soin de votre corps, de votre peau, et surtout, faites-le pour vous !

Si vous avez besoin de conseils concernant une perte de poids, n’hésitez pas à en parler avec votre pharmacien ou votre médecin. En cas de perte de poids importante, consultez un médecin et un nutritionniste.

Sources:

 

Comment lutter contre le stress ?

Partiels, concours, rythme de travail effréné, le stress survient lors de périodes intenses et difficiles, qui mettent à mal l’organisme et le mental. Surveiller les symptômes du stress permet de mieux appréhender ces périodes, et de tourner à son avantage les bienfaits du stress !

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est un stimulus physique ou émotionnel à des situations attendues ou inattendues. C’est une réaction innée et nécessaire. Le stress n’est pas fondalement mauvais, on parle notamment de “bon stress”. Étant une réaction naturelle du corps humain, il s’agit également d’écouter son stress. Une sensation de stress sans raison apparente peut par exemple témoigner d’un état de déshydratation. Le corps provoque cette réaction afin de signaler le problème et pousse l’organisme à chercher de l’eau.

Pour autant, il provoque des réactions physiques et psychologiques intenses qui peuvent être néfastes au bon fonctionnement de notre organisme.

Pourquoi est-ce important de gérer son stress ?

Si le stress agit parfois comme une poussée d’adrénaline, il a des effets négatifs qui nuisent davantage qu’ils ne boostent. On distingue deux types de symptômes :

  • Physiques : les problèmes digestifs, les insomnies, les troubles alimentaires, les maux de tête et migraines, les vertiges, la fatigue, les tensions musculaires
  • Émotionnels : l’agitation, l’inquiétude, l’anxiété, le manque de joie, la mélancolie, la difficulté à se concentrer, la faible estime de soi, l’irritation

Le stress est également présent sous différentes formes, de réactions singulières et isolées, à un stress aigu, jusqu’à un stress chronique.

  • Le stress aigu : se caractérise par des crises particulièrement intenses, qui nuisent à la réalisation des activités en cours de façon temporaire.
  • Le stress chronique : se définit comme un état permanent ou semi-permanent de l’état de stress, et peut provoquer des déficits alimentaires, un affaiblissement du système immunitaire, l’apparition d’ulcères,  et l’aggravation de maladies mentales ou de pathologies déjà présentes chez la personne.

Dans ces cas-là, il est important de consulter un médecin.

Quelles solutions naturelles pour gérer son stress ?

Selon la forme de stress, il est possible d’inclure des gestes simples au quotidien pour mieux le gérer.

  • La musicothérapie : utiliser la musique pour se détendre est souvent un réflexe, et à raison. Notre cerveau sécrète de la sérotonine, l’hormone du bien-être, lors de l’écoute de musiques que nous apprécions. Selon les rythmes et tempos, elle peut également permettre de ralentir le rythme cardiaque, et donc de calmer  l’état de tension.

 

  • Le sport : se dépenser est une autre façon de se vider la tête et d’extérioriser de façon positive, la tension intérieure. Un corps en bonne santé physique sera plus à même de résister aux assauts du stress, aux tensions musculaires, et peut également influencer la sensation de fatigue. La danse est aussi une pratique efficace lorsqu’il s’agit de bouger et de se vider la tête !

 

  • Les pauses : essentielles, mais souvent oubliées, les pauses lors d’une période d’étude, ou au travail sont importantes. Elles permettent au cerveau de se détendre, pour être plus efficace par la suite. Lors de ces pauses, il est important de s’étirer, de s’hydrater, et si possible, de changer d’air quelques minutes. Cela permet d’évacuer la tension accumulée, et le faire régulièrement amène à un état plus apaisé, et donc productif.

 

  • La respiration : réguler son stress par la respiration est une solution rapide pour gagner en efficacité lors d’un examen. Il existe plusieurs façons de la gérer. La méditation, par exemple, force à travailler la respiration pour chercher une sensation de paix. La respiration ventrale, à l’instar de la méditation, est un exercice sur la respiration qui demande de respirer avec son ventre. C’est notamment la respiration que nous utilisons lors du sommeil, elle est particulièrement efficace pour s’auto-apaiser.

 

  • Tisanes et huiles essentielles : boire régulièrement de l’eau est important pour garder l’organisme apaisé, et certaines boissons comme la tisane à la camomille ou au romarin, ont des propriétés apaisantes et relaxantes qui aident à canaliser le stress. De la même façon, certaines huiles essentielles ont également des effets apaisants. S’attacher à une huile en particulier, en la respirant régulièrement, permet de provoquer un réflexe de bien-être. Ainsi, à chaque poussée de stress, respirer cette huile-ci apaise automatiquement le corps.

 

  • Activités annexes : certaines activités ou hobbies ont des propriétés apaisantes non-négligeables, comme le dessin, le coloriage, la peinture, l’écriture, le bricolage, ou même la cuisine (tant que rien ne brûle). Occuper l’esprit, permet d’évacuer le stress, et de relativiser les causes du stress.

 

  • Le social : parfois oublié, l’aspect social est un autre moyen efficace d’évacuer le stress, ne serait-ce que de voir des amis, de la famille, ou de discuter avec des collègues. L’être humain est un individu social, et les interactions humaines sont nécessaires pour le mental.

Apprendre à gérer quotidiennement son stress petit à petit assure une meilleure résistance face aux situations inattendues. En cas de doute, de stress aigu ou stress chronique, pensez à consulter un médecin.

 

Sources