Prévenir et lutter contre le rhume

À la fin de l’année, nous tombons régulièrement malade car les virus respiratoires sont plus résistants quand la température baisse, tandis que notre système immunitaire, lui, s’affaiblit. Aujourd’hui, nous allons vous donner tous nos conseils pour lutter contre le rhume ! 

Le rhume, qu’est-ce que c’est ?

  • Une infection des voies respiratoires (nez, gorge) causée par de nombreux virus 
  • Se transmet par l’inhalation de micro-gouttelettes aériennes de virus ou par contact avec un objet contaminé
  • Dure une dizaine de jours :
    • La période d’incubation est de 2 jours
    • Les symptômes durent en moyenne 7 jours
  • Les premiers symptômes se caractérisent par un léger mal de gorge, des éternuements et un enrouement. Ensuite, par un écoulement nasal, des maux de tête, une obstruction nasale, des yeux qui coulent, une toux et une sensation de fatigue.
  • Peut entraîner des complications de type surinfections bactériennes : otite, sinusite, conjonctivite, ou problèmes respiratoires

Prévenir le rhume

Voici quelques gestes simples pour prévenir l’apparition du rhume :

  • Lavez-vous régulièrement les mains avec de l’eau et du savon, et avec un gel hydroalcoolique en extérieur ;
  • Aérez votre logement ou bureau matin et soir pour renouveler l’air. Vous pouvez également humidifier l’air en utilisant un brumisateur d’air par exemple ;
    • Attention aux sprays assainissants qui purifient votre logement car il y a des risques d’asthme ainsi que des risques futurs de symptômes respiratoires pour le bébé, si la mère est exposée durant la grossesse ;
  • Mouchez vous une narine après l’autre avec des mouchoirs en papier, puis jettez-les directement après utilisation à la poubelle ;
  • Mettez votre main devant votre bouche et votre nez quand vous toussez ou éternuez ;
  • Évitez d’embrasser les personnes fragiles et/ou malades ;
  • Nettoyez votre nez avec une solution saline (sérum physiologique, eau salée, ou extraits d’eau de mer) matin et soir, pour stimuler la muqueuse nasale et renforcer son rôle de barrière microbienne ;
  • Stimulez votre système immunitaire (cf article “comment renforcer ses défenses immunitaires”) ;
  • Couvrez-vous bien lorsque vous sortez, et protégez les extrémités de votre corps.

Pour soulager les symptômes du rhume

  • La phytothérapie
    • L’échinacea : plante aux propriétés anti-rhume, stimule le système immunitaire.
    • Le sureau : plante aux propriétés anti-inflammatoires et anti-microbiennes.
  • Les Huiles Essentielles
    • Ravintsara : stimule vos défenses immunitaires pour combattre plus facilement le rhume.
    • Lavande : à le pouvoir de liquéfier et de dissoudre le mucus, et à terme, de stopper les écoulements des sécrétions nasales.
    • Thym : à des propriétés antiseptiques et antibactériennes.
  • Les inhalations (respirer les vapeurs d’huiles essentielles)
    • Eucalyptus : à des propriétés anti-inflammatoires et aurait des bénéfices intéressants sur le système immunitaire.
    • Pin sylvestre : antiseptique respiratoire car il aurait des effets positifs sur les infections virales et bactériennes.
    • Menthe poivrée : lutte contre le nez bouché.
    • Arbre à thé : action antivirale et protège contre les surinfections.
  • Les tisanes, elle humidifient l’appareil respiratoire et désencombrent le nez et la gorge :
    • De plantain : combat le nez qui coule, concentré de vitamines, stoppe le rhume et agit contre les inflammations des voies respiratoires.
    • Racines de gingembre : apaisent les écoulements nasaux.
    • Les boissons chaudes à base de citron-miel : idéales pour stimuler le système immunitaire. Leurs propriétés anti-inflammatoires et leur source en vitamine C soulagent les maux de gorge.

Les remèdes à éviter

  • Évitez le grog alcoolisé et le petit verre de gnôle : l’alcool a un effet vasoconstricteur qui risque de vous refroidir, fragiliser votre organisme et perturber votre sommeil
  • Évitez les antibiotiques car ils sont inutiles contre les virus responsables des rhumes, et peuvent avoir des effets secondaires indésirables

Un rhume ne nécessite pas de consultation médicale ni d’antibiotiques. En revanche, si les symptômes persistent, consultez votre médecin.

 

Sources :

 

Comment renforcer ses défenses immunitaires ?

En automne et en hiver, de nombreux virus circulent ! Pour les éviter, il est important de renforcer vos défenses immunitaires. Il existe différentes méthodes pour y parvenir : modifier votre hygiène de vie, prendre des compléments alimentaires, utiliser la médecine naturelle… Voici quelques conseils pour vous aider à être en pleine forme.

Attention à votre hygiène de vie

  • Ayez une alimentation saine et variée, en évitant le gras qui fatigue l’organisme
  • Pratiquez une activité physique régulière, comme par exemple 30 à 60 minutes de marche par jour
  • Prenez le temps de vous relaxer
  • Évitez le tabac
  • Limitez l’alcool
  • Écoutez votre corps et ayez un rythme de sommeil régulier
  • Aérez votre maison ou votre lieu de travail tous les jours (5 à 10 minutes environ)

L’alimentation et les compléments alimentaires pour renforcer les défenses immunitaires

Avant d’utiliser tout complément alimentaire, demandez conseil à votre médecin et ou votre pharmacien !

Les probiotiques

  • Ils renforcent la flore intestinale
  • Ils sont présents dans les yaourts, le lait fermenté, la levure de bière, le fromage…
  • Sous forme de compléments alimentaires, ils permettent notamment de lutter contre la diarrhée et certaines infections du système digestif, et préviennent les infections hivernale.

Les vitamines

Vous pouvez les trouver dans votre assiette ! Les vitamines qui aident à renforcer votre système immunitaire sont :

  • Vitamine C (oranges, citrons, pamplemousses)
  • Vitamine A (carottes, épinards, abricots, beurre, camembert, thon rouge…)
  • Vitamine B6 (abats, lentilles, pommes de terre, choux de Bruxelles, bananes…)
  • Vitamine B12 (bœuf, saumon, jaune d’œuf, crevettes)
  • Vitamine D (lait de vache, sardines, jaunes d’œufs, champignons…)
  • Vitamine E (huiles de tournesol, de maïs, noisettes, amandes, poissons gras…)

Les oligoéléments

Comme les vitamines, on peut les retrouver dans notre alimentation. Mais parfois, un coup de pouce est nécessaire grâce aux compléments alimentaires :

  • Zinc + sélénium : ce sont des excellents antioxydants (très utiles après 65 ans car ils diminuent le risque d’infections bronchopulmonaires)
    • Sélénium : volaille, thon, saumon, poivron rouge, lentilles…
    • Zinc : huîtres, viande rouge, pain complet, tomates, brocolis…
  • Trio Cuivre, or et argent : antiviraux, antibactériens, ils s’utilisent pour contrer les virus et les bactéries.
    • Cuivre : chocolat noir, pain de mie multicéréales, foie de veau, crevettes…
  • Magnésium : permet de lutter contre la fatigue (fruits de mer, cacao, café, chocolat noir à 70% de cacao, noix de cajou, amandes, tofu,…)
  • Fer : boudin noir, moules, jaune d’œuf, haricots secs…

La médecine naturelle à la rescousse

La phytothérapie (utilisation des plantes)

  • Faites des cures de :
    • ginseng (plante stimulante). Déconseillée pour les personnes souffrant de diabète, d’hypertension artérielle ou de maladies cardiaques et également chez les femmes enceintes ou allaitantes.
    • spiruline (algue bleue) pour éviter la fatigue. Source de fer, d’acides gras, de calcium, de magnésium, de vitamines (A,B et E).
    • échinacée (plante qui stimule les défenses de l’organisme).

L’apithérapie (utilisation des produits de la ruche)

  • Le pollen : participe à la protection de la flore intestinale.
  • La gelée royale : riche en vitamines B et en oligoéléments, permet de lutter contre la fatigue.
  • Le propolis : prévient et traite les infections respiratoires, grâce à ses propriétés antibiotiques, anti-inflammatoires et antiseptiques.
  • Le miel : combat les maux de l’hiver (toux, maux de gorge).
  • La cire : apaise les toux persistantes avec ses actions antibactériennes et anti-inflammatoires.

Les huiles essentielles à privilégier : (attention : déconseillées aux jeunes enfants et aux femmes enceintes ou allaitantes)

  • HE de sarriette : antibactérienne, antivirale et anti-infectieuse. À utiliser en massages ou en frictions.
  • HE de myrte : anti-infectieuse. Bon aseptique des voies respiratoires et atmosphériques, à diffuser dans l’air.
  • HE d’origan : anti-infectieuse. Stimulante et immunostimulante, à diffuser dans l’air.
  • HE de menthe : tonique et stimulante. Idéale en période de stress ou en cas de fatigue, à diffuser dans l’air ou en frictions.

Avant d’utiliser toute médecine naturelle, demandez conseil à votre médecin et ou votre pharmacien !

Sources