Comment faire face aux rougeurs de la peau ?

shutterstock_75079177 (1)Les rougeurs de la peau touchent fréquemment les parties centrales du visage (front, nez, joues et menton), qui sont dues à une dilatation des vaisseaux sanguins du visage. Cette affection des vaisseaux est une maladie cutanée plutôt courante qui porte le nom de rosacée. Elle concerne les personnes âgées de 30 à 60 ans et est plus fréquente chez la femme.

Les causes sont inconnues, en revanche, des facteurs favorisant ou aggravant ces rougeurs ont été identifiées.

Quels sont les facteurs favorisant les rougeurs de la peau ?

Il existe des facteurs climatiques comme :

  • L’exposition au soleil et au vent
  • Les températures basses ou élevées, ainsi que les changements brusques de température (en particulier le passage du chaud au froid)

Des facteurs alimentaires ont aussi une influence. C’est le cas de :

  • L’alcool
  • La nourriture épicée
  • Les boissons chaudes

D’autres facteurs ont été identifiés comme :

  • Les exercices physiques intenses (car ils échauffent le corps)
  • Les épisodes de fièvres
  • Les bains très chauds (ainsi que les hammams et sauna)
  • Les émotions

Les signes évoquant la rosacée

Il existe trois formes de cette maladie, avec des symptômes particuliers. Beaucoup de personnes ne présentent que la première forme : la forme vasculaire.

Elle constitue la première phase qui se manifeste par :

  • La présence de rougeurs persistantes au centre du visage (front, nez, joues et menton). Le pourtour des yeux et de la bouche ne sont pas touchés
  • La survenue occasionnelle de bouffées de chaleur dans certaines conditions climatiques ou après avoir consommé certains aliments
  • D’autres signes éventuels comme :
    • Des dilatations visibles et permanentes de petits vaisseaux de la peau (appelées télangiectasies)
    • Un œdème (gonflement) du centre du visage
    • Des sensations de brûlure et de picotement
    • Un aspect rugueux de la peau accompagné d’une desquamation (perte de peaux mortes à la surface de la peau)

La forme papulo-pustuleuse, qui correspond à la deuxième phase se manifeste par des boutons contenant ou non du pus, en plus des signes vasculaires évoqués.

La forme hypertrophique, correspondant à la troisième phase, la plus rare, et se manifeste essentiellement  par des désordres esthétiques tels que :

  • L’épaississement de la peau
  • L’apparitions de nodules (grosseurs arrondies anormales)
  • Des télangiectasies (dilatations visibles et permanentes de petits vaisseaux de la peau)

Ces signes touchent essentiellement le nez.

Traitements de la rosacée et conduites à tenir

Les traitements diffèrent selon la forme de rosacée dont on est atteint. Les causes de cette maladie n’étant pas connues, il n’existe pas de traitement de la cause. On traite pour atténuer les manifestations esthétiques de la maladie et diminuer la fréquences de survenue des rougeurs. 

Le traitement au laser permet d’atténuer les rougeurs et télangiectasies (dilatations visibles et permanentes de petits vaisseaux de la peau) visibles. Un traitement local peut être initié lors des poussées et maintenu ensuite pour prévenir la survenue de nouvelles rougeurs. En cas de rosacée hypertrophique un traitement chirurgical peut être envisagé pour éliminer les formes anormales apparues sur le visage.

De plus quelques habitudes sont bonnes à prendre, elles consistent essentiellement à éviter les facteurs déclenchants  :

  • Évitez la consommation d’aliments épicés, d’alcool, de boissons très chaudes, et de tout aliment que vous avez identifié comme étant un facteur déclenchant des rougeurs
  • Évitez la chaleur et les endroits confinés
  • Par temps froid et venteux couvrez efficacement votre visage (à l’aide d’une écharpe par exemple)
  • Évitez l’exposition au soleil, et protégez vous efficacement contre ses rayons

Au sujet des cosmétiques :

  • Évitez les cosmétiques alcoolisés, parfumés ou gras. Ainsi que tout produit que vous avez identifié comme étant irritant pour votre peau.
  • Préférez à la place, des produits de toilettes doux (comme des gels ou pains dermatologiques). Il existe des crèmes apaisantes, anti-irritantes spécialement conçues pour être anti-rougeurs.
  • Pour le maquillage, préférez les produits dit “non-comédogène”, c’est-à-dire ayant une texture qui ne bouche pas les pores. Il peut être intéressant d’utiliser des correcteurs de teint, ces produits présentent une légère teinte verte qui camoufle les rougeurs par effet d’optique
  • Pour le démaquillage, utilisez un lait très doux suivi d’une brumisation d’eau thermale et séchez, sans frotter, en tamponnant à l’aide d’une serviette propre
  • Que vous vous maquilliez ou non, nettoyez votre visage matin et soir, toujours sans frotter.  

Pharminfo.fr

Sources: