Tout savoir sur les allergies

dandelion-2101799_1920Qu’est-ce que l’allergie ?

L’allergie est une réaction d’hypersensibilité du système immunitaire face à une substance qui est habituellement inoffensive. Les substances capables d’induire un réaction allergique sont appelées des allergènes.

La réaction allergique se fait alors en deux temps :

– Le premier temps correspond au premier contact de l’allergène avec l’organisme de l’individu. Après ce premier contact, le corps va fabriquer des anticorps dirigés contre cet allergène. Cette première étape ne donne lieu à aucun symptôme elle passe donc inaperçue. C’est la phase de sensibilisation.

– Le deuxième temps correspond à une nouvelle exposition à l’allergène. Cette fois-ci, le corps étant sensibilisé, il a des anticorps dirigés contre l’allergène en question. Il va donc le reconnaître et libérer de l’histamine, qui est le composé responsable des manifestations cliniques de l’allergie. C’est la phase de révélation.

Les symptômes de l’allergie peuvent apparaître à plusieurs niveaux :

  • Au niveau oculaire (conjonctivite : yeux gonflés, rouges, larmoyant)
  • Au niveau nasal (picotements, éternuements, écoulement clair)
  • Au niveau respiratoire (toux, crise d’asthme)
  • Au niveau cutané (eczéma de contact, urticaire. Oedèmes : généralement au niveau des paupières ou des lèvres. L’oedème peut survenir au niveau des muqueuses de la gorge, on parle d’oedème de Quincke, c’est une urgence médicale)
  • Au niveau digestif (vomissements, douleurs abdominales, diarrhée, constipation)

Lorsque la réaction allergique est généralisée on parle de choc anaphylactique. Cela peut avoir de graves conséquences, il s’agit d’une urgence médicale.

 

Comment prévenir les réactions allergiques ?

Assainissez l’intérieur de votre habitat en diminuant la présence des allergènes :

  • Baissez la température (moins de 20°C) et l’humidité (moins de 80%). Cela évite à la fois le développement des acariens et la formation de moisissures.
  • Évitez les infiltrations d’eau car tout comme la chaleur et l’humidité, cela favorise la formation de moisissures.
  • Vous pouvez utilisez un appareil purificateur d’air.
  • Préférez des accessoires de literie en matière synthétique, sans laine, ni plumes. Lavez-les souvent et utilisez des housses anti-acariens.
  • Aspirez régulièrement le sol et les matelas.
  • Évitez les moquettes, notamment dans les chambres.
  • Limitez les peluches
  • Si vous êtes allergique au pollen : portez des lunettes de soleil, évitez les balades en campagne en période de floraison, dormez la fenêtre fermée.
  • Vous pouvez faire appel à un conseiller en environnement intérieur (CEI), se sont des spécialistes de la gestion de l’habitat pour les allergiques.

En parallèle il est préférable de diminuer son exposition aux facteurs accentuant l’action des allergènes, ainsi :

  • Aérez les pièces quotidiennement (faites-le brièvement et en absence de vent si vous êtes allergique au pollen)
  • Évitez le tabac (aussi bien le tabagisme actif que passif)
  • Évitez d’utiliser des produits irritant pour les voies respiratoires (comme certains produits ménagers par exemple)
  • Évitez la pollution routière, à pieds ou à vélo préférez les axes routiers moins fréquentés.

 

Comment traiter les réactions allergiques ?

Le traitement de l’allergie repose essentiellement sur l’utilisation d’antihistaminique et de corticoïdes, ces médicaments traitent les symptômes de l’allergie. En cas d’asthme on utilisera un traitement de la crise. Lorsqu’il y a une conjonctivite on peut utiliser des collyres, en plus des autres traitements de l’allergie. En cas d’eczéma on applique une crème émolliente et si nécessaires des corticoïdes.

Le choc anaphylactique est un traitement particulier, c’est une urgence médicale, on le traite en injectant de l’adrénaline dans le muscle de la cuisse.

Il existe donc des traitements symptomatiques. Cependant il est préférable de supprimer l’exposition à l’allergène afin d’éviter une nouvelle réaction allergique. Cette suppression peut être difficile si l’allergène est mal identifié, ou s’il y en a plusieurs par exemple.

Dans certains cas l’allergologue peut proposer un désensibilisation.

 

Sources: