29 septembre 2011: Journée Mondiale du cœur

Les troubles cardiaques sont un ensemble de maladies, affectant le cœur et les vaisseaux sanguins.Dans la plupart des cas, il existe une pathologie sous-jacente : l’athérosclérose.

L’athérosclérose:

L’athérosclérose est une maladie à évolution lente, se traduisant par la formation d’une plaque d’athérome, qui est un dépôt lipidique à la surface des parois internes des artères. Elle touche les grosses et les moyennes artères: artères coronaires (au niveau du cœur), artères du cerveau ou artères des membres inférieurs

L’athérome se développe et entraîne un rétrécissement du diamètre des vaisseaux, limitant ainsi le flux sanguin. Un morceau ou toute la plaque peut se détacher de la paroi, formant ainsi un thrombus, qui peut migrer dans la circulation sanguine et boucher les vaisseaux.

atherome

Suivant l’évolution et la localisation de l’athérome, on distingue :

La maladie coronaire :

La maladie coronaire peut être chronique, se traduisant par un angor (angine de poitrine), ou aiguë, correspondant à un infarctus du myocarde (ou crise cardiaque).L’évolution fréquente est l’angor stable, qui évolue vers l’angor instable, puis survient l’infarctus du myocarde.

Si vous ressentez une violente douleur à la poitrine, qui irradie ou pas dans le bras ou dans la mâchoire, que vous soyez essoufflé ou non, appelez sans tarder le numéro d’urgence « 15 »

L’insuffisance cardiaque:

L’insuffisance cardiaque est une incapacité du cœur à pomper correctement le sang et donc d’assurer un débit sanguin suffisant. C’est une des causes les plus fréquentes de décès et la principale complication des maladies cardiovasculaires.

La maladie aortique :

L’athérome peut provoquer un anévrisme de l’aorte (dilatations anormales), le principal danger étant leur rupture.

La maladie artérielle périphérique :

Elle est due à l’athérosclérose au niveau des membres inférieurs.

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) :

Ils peuvent être ischémiques ( la circulation sanguine est bloquée et l’oxygénation du cerveau ne se fait plus) ou hémorragiques (saignements).

Les facteurs de risque :

  • l’hypercholestérolémie : relation forte entre le taux de cholestérol sanguin et la survenue des maladies cardiovasculaires,
  • le tabagisme : actif ou passif,
  • le diabète,
  • l’hypertension artérielle : facteur de risque de l’AVC, de l’insuffisance cardiaque et des coronaropathies. Il existe une relation entre l’hypertension et la consommation de sel,
  • l’obésité : tour de taille élevé,
  • une activité physique insuffisante,
  • une consommation excessive d’alcool,
  • le syndrome métabolique : il associe au moins 3 des facteurs suivants : obésité abdominale, résistance à l’insuline, augmentation des triglycérides, une diminution du HDL cholestérol (le bon cholestérol) et l’hypertension artérielle,
  • l’ insuffisance rénale : plus les reins sont atteints, plus le risque de maladies cardiovasculaires augmente,
  • des antécédents  d’athérosclérose dans la famille,
  • stress chronique.

Recommandations

  1. Manger équilibré : la consommation journalière de fruits et légumes a un effet bénéfique sur la santé, ainsi que la consommation de corps gras mono ou poly insaturés (huile d’olive) ou de produits laitiers allégés en corps gras. Attention à ne pas manger trop salé.
  2. pratiquer une activité physique régulière : au moins 30 min/jour
  3. ne pas fumer
  4. limiter la consommation d’alcool
  5. limiter le stress et dormir suffisamment

Sources:

  1. Fédération Mondiale du Cœur www.world-heart-federation.org
  2. Organisation Mondiale de la Santé (OMS) www.who.int/fr
  3. www.passeport.sante.net
  4. www.mangerbouger.fr