Les dangers des écrans sur la vue !

sebastian-mantel-105235Les écrans lumineux font désormais partie de notre quotidien : téléphones, ordinateurs, tablettes… Ils sollicitent les yeux en permanence et sont introduits dans la vie des plus jeunes de plus en plus tôt. De prime abord inoffensifs, des études révèlent que l’usage abusif des écrans comporte de réels risques sur la santé. Voici quelques explications et conseils pour préservez vos yeux.

Les écrans, un danger pour la vue ?

Les écrans actuels sont composés de LED (ou diodes électroluminescentes). Ces ampoules ont révolutionné la technologie : plus économes et performantes que les ampoules à incandescence, légères, résistantes… On les retrouve partout autour de nous : éclairages, téléviseurs, écrans d’ordinateur, de téléphones et de tablettes, consoles de jeux… Malgré leurs nombreux avantages, les LED représenteraient également un danger pour la vue. En effet, pour créer de la lumière blanche, elles combinent des lumières jaunes et bleues. Mais d’après une étude de l’INSERM, une exposition intensive à la lumière bleue, très énergétique, serait toxique pour les cellules de la rétine. Cet organe qui tapisse le fond de l’oeil est pourtant indispensable à la vision. Les conséquences peuvent être diverses : fatigue visuelle, sécheresse et picotements des yeux, vision trouble, maux de tête… Sur le long terme, la surexposition à la lumière bleue pourrait augmenter les risques de myopies et de DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge). D’après une publication de l’Université Harvard, si la lumière bleue favorise également l’attention et améliore l’humeur la journée, le soir, elle est responsable de troubles du sommeil.

Les bons gestes à adopter

Pour limiter les effets néfastes de la lumière bleue, il est conseillé de :

  • Faire des pauses régulièrement (toutes les 20 minutes) en regardant au loin pour reposer les yeux
  • Maintenir une distance d’au moins 30 cm entre l’écran et les yeux, entre 50 et 70 cm pour un poste de travail. Par ailleurs, le haut de votre écran d’ordinateur doit se situer à la hauteur de votre regard.
  • Éviter les éblouissements et les contrastes importants qui favorisent la fatigue visuelle : réglez la luminosité de votre écran en fonction de la lumière ambiante
  • Limiter l’usage des écrans avant le coucher (et le plus possible dans la journée)
  • Porter des lunettes en cas de prescription
  • Consulter un spécialiste en cas de fatigue visuelle

Il existe également des lunettes possédant un filtre anti-lumière bleue, disponibles en pharmacie ou sur des sites spécialisés.

Certains médicaments peuvent causer une fatigue oculaire et parfois les symptômes peuvent être liés à une maladie. En cas de doutes ou simplement pour profiter de conseils personnalisés, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.

Tout savoir sur le thé

drew-taylor-235558-unsplashBreuvage ancestral né en Asie, le thé a la réputation de posséder de nombreuses vertus pour la santé. Il est aujourd’hui la deuxième boisson la plus consommée au monde, après l’eau. On trouve l’origine de ses bienfaits dans sa composition : polyphénols, théine, acides aminés… Explications des propriétés et précautions derrière cet allié santé tant apprécié.

Thés blancs, verts, noirs… Quelle différence ?

Tous les thés proviennent du même arbre : le théier (Camellia sinensis). La différence de couleurs entre les thés se trouve dans les transformations des feuilles après la cueillette. Le thé noir bénéficie d’une fermentation et d’une oxydation complète des feuilles tandis que le thé vert (légèrement fermenté) et le thé blanc (non fermenté) ne sont pas oxydés. Moins les thés sont transformés, plus ils contiennent d’antioxydants. C’est pourquoi l’on conseille davantage le thé vert, peu transformé et moins rare et moins cher que le thé blanc, pour une teneur en micronutriments comparable.

Le thé, un stimulant : grâce à la caféine ou la théine ?

Il s’agit en réalité de la même molécule ! La teneur en caféine d’un thé varie selon les modalités de récolte mais elle reste globalement inférieure à celle du café. De plus, le thé contient des tanins, des composés retardant l’assimilation de la caféine, et de la théanine, un acide aminé aux effets relaxants.
Le thé permet donc de lutter contre la fatigue et d’augmenter la vigilance, en agissant moins rapidement que la caféine mais plus longtemps !
Il est recommandé d’éviter de boire du thé le soir pour ne pas perturber le sommeil. Préférez les tisanes car elles sont dépourvues de théine.

Puissant antioxydant et allié du système cardiovasculaire

La feuille de thé vert s’avère très riche en polyphénols. Ces molécules sont de puissants antioxydants : elles permettraient de lutter contre les radicaux libres, des composés naturellement produits dans nos cellules, responsables du vieillissement. Elles purifieraient également l’organisme en éliminant les toxines et diminueraient les risques cardiovasculaires.

Prévient la carie dentaire

Grâce à sa composition riche en fluor, le thé réduirait l’accumulation de la plaque dentaire et le risque de caries. Attention cependant à ne pas en abuser car le fluor peut être toxique à des doses trop importantes. Préférez des thés bio en vrac aux thés en sachets à prix réduits, ces derniers contenant généralement plus de fluor.

De nombreuses propriétés sont également étudiées par les scientifiques : le thé pourrait limiter les risques de diabète de type 2 et de maladies inflammatoires, prévenir certains cancers, maladies neurologiques et l’ostéoporose, améliorer le confort articulaire, lutter contre les bactéries et les virus, aider à brûler les graisses… Vous l’aurez compris, le thé n’est pas prêt de disparaître de nos tasses !

Précautions

Malgré ses bienfaits, le thé, comme tout aliment, ne doit être consommé en excès.

  • Les polyphénols contenus dans le thé ont la propriété de se lier au fer (élément provenant de l’alimentation). Cela empêche son absorption dans l’organisme et peut aboutir à une carence en fer. Pour limiter cet effet, il est conseillé de boire le thé en dehors des repas. Chez les personnes susceptibles d’avoir des carences en fer (enfant, grossesse, allaitement, règles abondantes, carence ferriprive…), il est conseillé de se limiter à une tasse par jour. Le rooibos, appelé thé rouge par abus de langage car ce n’est pas du thé, est une excellente alternative. Il ne contient pas de théine mais présente les mêmes vertus que le thé grâce à sa composition riche en antioxydants.
  • En trop grande quantité, les tanins que contient le thé pourraient être responsables de taches brunes sur les dents et contribuer à l’érosion de l’émail.

Consulter son pharmacien

Pour profiter pleinement des bienfaits du thé, votre pharmacien vous conseille de ne pas ajouter de lait ou de sucre, qui pourraient dénaturer les polyphénols.

À la pharmacie, vous trouverez du thé sous la forme qui vous convient : en vrac, en sachet, en gélules… Et pour les amoureux de l’odeur, il existe des gels douche, des eaux florales…

N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien pour de plus amples informations.