Comment reconnaître son type de peau ?

La peau est un organe dont il faut prendre soin. Pour ce faire, des solutions adaptées existent. Cependant, afin de bien les utiliser et prendre soin de sa peau au mieux, il est utile de connaître ses caractéristiques. Quels sont les différents types de peau ? Comment reconnaît-on son type de peau ?

Les différents types de peaux

Il existe trois grands types de peaux : les peaux dites normales, les peaux sèches et les peaux grasses. Les peaux dites mixtes se situent entre les peaux normales et les peaux grasses.

 

Peaux normales

Il s’agit du type de peau que l’on peut qualifier de “peau de bébé”. En effet les caractéristiques de ce type de peau sont les suivantes :

  • Douce au toucher
  • Uniforme, peu ou pas d’imperfection
  • Pas de brillance
  • Sensation de confort tout au long de la journée

Peaux sèches

Les peaux dites sèches présentent un déficit en lipides (ils sont les constituants du sébum). Cette sécrétion diminuée de sébum confère aux peaux sèches les caractéristiques suivantes :

  • Fine, rêche au toucher
  • Sensible
  • Sensation de tiraillement après la toilette

Peaux grasses

Les peaux dites grasses présentent un excès de sébum. Contrairement aux peaux sèches, elles présentent trop de lipides à leur surface. Cela a l’avantage d’être protecteur rendant ainsi la peau moins sensible aux agressions extérieures et ainsi moins sujette aux signes de l’âge tels que les rides. Les peaux grasses présentent les caractéristiques suivantes :

  • Épaisse
  • Brillance (notamment au niveau du front, du nez, et du menton)
  • Présence d’imperfections (points noirs, voire boutons)

Peaux mixtes

Les peaux mixtes ont pour caractéristiques d’être plutôt grasses sur la ligne médiane du visage (front, nez et menton) et normales ou sèches au niveau des joues et des tempes.

Comment reconnaître son type de peau ?

On peut essayer de déterminer son type de peau en se fiant aux caractéristiques citées ci-dessus. Cependant il ne faut pas confondre une peau sèche avec une peau grasse qui serait déshydratée à un moment donné. Pour cela, il faut s’interroger sur les caractéristiques de sa peau et leurs persistance dans le temps : La peau est-elle sèche toute l’année ou à certaines périodes, après certains traitements ?

Il existe un test permettant de nous orienter sur le type de peau que l’on a : le test du papier de soie (que l’on peut réaliser avec du papier mouchoir) :

  • Nettoyez préalablement votre visage puis attendez une trentaine de minute afin que les glandes sébacés (glandes responsables de la sécrétion de sébum) reprennent leur activité.
  • Déposez sur le visage deux bandes de papier de soie (ou papier mouchoir) :
    • Une sur la partie centrale du visage (front, nez, menton)
    • L’autre sur le côté du visage (joue, tempe)
  • Appuyez délicatement, sans frotter, pendant une à deux minutes environ

Observez l’état du papier :

    • Si les deux papiers présentent des traces marquées, votre peau est sûrement grasse → Il est recommandé de bien l’hydrater avec des soins matifiants et régulateurs.
    • Si le papier de la partie centrale présente des traces et non le papier disposé sur le côté du visage, alors vous avez probablement une peau mixte → On peut donc utiliser les mêmes types de soins que pour une peau grasse.
    • Si les deux papiers présentent peu de traces, vous semblez avoir une peau normale → Le nettoyage accompagnée de l’utilisation d’une bonne crème hydratante est suffisant.
    • Si aucun des deux papiers ne comportent de traces vous avez sûrement la peau sèche → La peau a besoin d’être nourrie du fait de l’absence d’un bon film hydrolipidique, il est préférable d’utiliser un soin nourrissant réparateur.

Ce test permet de se faire une idée de votre type de peau, cependant seul un dermatologue peut réaliser un diagnostic avec certitude.

shutterstock_511498870

 

Source :

 

Tout savoir sur les compléments alimentaires

Il existe de nombreux compléments alimentaires sur le commerce, en pharmacie ou parapharmacie notamment. Les effets présentés sont également nombreux et variés, ils touchent plusieurs domaines : fatigue, stress, aide minceur, troubles digestifs, jambes lourdes, préparation au bronzage… Que sont les compléments alimentaires ? Comment bien les utiliser ?

Qu’est-ce qu’un complément alimentaire ?

Les compléments alimentaires sont définis par l’article 2 du décret n°2006-352 comme étant “ les denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seuls ou combinés, commercialisés sous forme de doses”

Les composants des compléments alimentaires peuvent être :

  • Des vitamines :

Les vitamines sont essentielles à notre métabolisme et ainsi au bon fonctionnement de notre corps. Certaines vitamines ont des effets scientifiquement prouvés. Par exemple la vitamine D a un rôle prouvé dans le développement osseux. La vitamine B9 (aussi appelée acide folique) est efficace dans la prévention de la spina bifida (une malformation congénitale affectant le système nerveux primitif de l’embryon). Une supplémentation en vitamine B9 peut être recommandée avant et pendant le premier trimestre de la grossesse. Les vitamines que l’on peut retrouver dans les compléments alimentaires sont les vitamines A, B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12, C, D, E et K.

  • Des minéraux:

Les minéraux sont également souvent retrouvés dans les compléments alimentaires Calcium, Fer, Magnésium, Zinc… la liste des minéraux que l’on peut retrouver est longue. Les minéraux participent au bon fonctionnement de l’organisme et leur apport par l’alimentation est essentiel.

  • Des plantes:

Les plantes font partie des ingrédients les plus retrouvés dans la composition des compléments alimentaires. On retrouve des plantes à usage traditionnel utilisées pour leurs diverses propriétés. Il existe une liste répertoriant les 148 plantes dont la vente libre est autorisée.

  • D’autres ingrédients:

Il peut s’agir d’acides aminés (molécules constituants les protéines), de protéines, d’enzymes, d’hormones, d’acides gras ou d’ingrédients d’origine animale comme la gelée royale par exemple.

Le bon usage des compléments alimentaires

Afin de ne pas mettre sa santé en danger, l’usage de compléments alimentaires doit s’accompagner d’un respect de quelques règles et précautions d’emploi :

Tout d’abord il est préférable d’avoir une alimentation saine et équilibrée. C’est le meilleur moyen d’apporter au corps tous les nutriments dont il a besoin. Néanmoins, il est parfois difficile de maintenir un bon équilibre alimentaire et il existe des situations ou des populations pour lesquels l’usage de compléments alimentaires est envisagé:

  • Les femmes enceintes peuvent se voir prescrire du calcium, du fer ou de la vitamine B9
  • Des adolescentes peuvent se voir apporter une supplémentation de calcium ou de fer. Les pertes de sang lors des règles abondantes peuvent nécessiter une supplémentation en fer.
  • Pour les personnes suivant un régime végétalien, il est raisonnable d’envisager une supplémentation en vitamine B12 et en fer (ces derniers étant majoritairement apporté par les aliments d’origine animale)
  • Les personnes présentant une inflammation chronique de l’intestin peuvent se voir prescrire des compléments poly-vitaminés et riche en minéraux afin de compenser la plus faible capacité d’absorption de leur intestin.
  • Les personnes susceptibles de souffrir d’ostéoporose peuvent se voir prescrire du calcium et de la vitamine D

Le premier objectif des compléments alimentaires est de palier à un déficit sur le plan nutritionnel. Des compléments alimentaires visent à soulager certains maux tels que la fatigue, le stress, ou les troubles digestifs par exemple.

Dans tous les cas il est préférable de demander l’avis d’un pharmacien ou d’un médecin. Cet avis est même essentiel si vous avez un traitement médicamenteux, si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. Rappelons que les compléments alimentaires ne peuvent se substituer à une alimentation équilibrée. Cette dernière est recommandée par les professionnels de santé et constitue une manière efficace de préserver sa santé.

shutterstock_181127492

Sources :