IST: Qu’est-ce que c’est ?

Quels sont les signes pouvant évoquer une IST ?

Les symptômes les plus fréquents sont:

  • Brûlures en urinant,
  • écoulement anormal au niveau de la verge, du vagin ou de l’anus,
  • douleur dans le bas-ventre
  • apparition de lésions localisées: boutons, ulcérations ou verrues au niveau des organes sexuels

Les IST fragilisent les muqueuses et facilitent la transmission du sida. De plus, les IST peuvent aggraver le pronostic du sida chez les séropositifs.

Quelles sont les infections sexuellement transmissibles ?

Les IST sont dus à des parasites, des virus ou des bactéries. On retrouve :

  • Le VIH/sida
  • les chlamydioses
  • le gonocoque ou blennoragie ou « chaude-pisse »
  • les mycoplasmoses
  • la syphilis
  • l’herpès
  • les condylomes (petites verrues)
  • les hépatites

Une IST peut être grave !

Outre le sida et l’hépatite B, qui sont mortelles, les IST peuvent être graves et avoir de lourdes conséquences sur la santé, si elles ne sont pas traitées.

Les IST sont parfois silencieuses, c’est-à-dire qu’elles ne provoquent pas de symptôme. Ces formes sont le plus souvent retrouvées chez la femme. Une IST silencieuse est dangereuse puisqu’elle ne sera pas traitée. Elle pourra se développer et être transmise aux partenaires sexuels.
Les condylomes (verrues) sont à l’origine de cancers du col de l’utérus, il est donc important pour une femme d’avoir un suivi gynécologique régulier pour détecter l’apparition de ces condylomes et de les traiter au plus vite.
Une infection aux chlamydia (chlamydiose) peut engendrer de nombreuses complications tel que des infections génitales, une grossesse extra-utérine ou bien une stérilité.
La syphilis peut avoir des conséquences sérieuses et est considérée, ainsi que l’herpès, comme une maladie honteuse.

Chez l’homme, les IST non traitées peuvent entraîner des inflammations graves de la prostate ou des testicules.

Comment se prémunir des IST ?

préservatifsMême si l’abstinence constitue la meilleure des protections, il existe des moyens de prévention efficaces contre les IST et ce sont les préservatifs !!! Même si il ne garantissent pas une protection à 100%, ils sont de loin la meilleure protection.

Il est important d’utiliser des préservatifs à chaque rapport et pour chaque partenaire. Le préservatif est efficace contre le VIH et les autres IST. Il protège également d’une grossesse non désirée.

Où et quand se faire dépister ?

Le dépistage est nécessaire quand :

  • vous découvrez une lésion ou un bouton au niveau des organes sexuels ou ressentez une gène inhabituelle. Il ne faut pas essayer de se soigner seul ou attendre que ça passe !
  • vous décidez de ne plus utiliser de préservatif avec un partenaire régulier
  • vous avez des rapports à risque : avec plusieurs partenaires sexuels ou sans protection.

Si vous désirez effectuer un dépistage, vous pouvez consulter votre gynécologue ou votre médecin traitant. Il vous prescrira des analyses de sang (pour dépister l’hépatite B, le VIH, parfois la syphilis) ou posera directement son diagnostic, si les lésions visibles ou les symptômes sont explicites.

Vous pouvez également prendre rendez-vous dans un des centres spécialisés suivant :

  • les CDAG : Consultations de Dépistage Anonyme et Gratuit peuvent effectuer le dépistage du VIH, des hépatites B et C et parfois des IST.
  • les CIDDIST : Centre d’Information, de Dépistage et de Diagnostic des IST. Ils peuvent effectuer le dépistage, le diagnostic et le traitement des IST.
  • les CPEF : Centres de Planification et d’Éducation Familiale

Et si le diagnostic est positif pour une IST ?

Les traitements sont généralement simples et permettent une guérison sans séquelle dans la plupart des cas.Il est important de suivre son traitement comme prescrit par le médecin et de ne pas l’interrompre. Cela favorise la résistance aux antibiotiques et la maladie peut réapparaître.
Il est important d’utiliser un préservatif pendant le traitement et de prévenir son ou ses partenaires pour qu’ils puissent, à leur tour, se faire dépister et se soigner le cas échéant.

Pour plus d’information, pour posez une question ou tout simplement pour parler, vous pouvez appelez :

Sida Info Service au 0 800 840 800, disponible 7j/7, 24h/24 ou sur www.sida-info-service.org
Hépatites Info Service au 0 800 845 800, disponible 7j/7 de 9h à 23h ou sur www.hepatites-info-services.org

Les appels sont anonymes, confidentiels et gratuits à partir d’un poste fixe

Sources:

  1. www.info-ist.fr
  2. www.sida-info-service.org
  3. www.planning-familial.org
  4. Photo par Paul Keller sur Flickr http://www.flickr.com/photos/paulk/1241749044/