Choisir son médecin traitant

  • Pourquoi faut-il choisir un médecin traitant ?

Il n’y a pas d’obligation d’avoir un médecin traitant déclaré. Chacun est libre. Simplement, depuis le 1er janvier 2006, les actes médicaux sont moins bien remboursés si vous avez déclaré un médecin traitant.

  • Qui doit être le médecin traitant ?

Le médecin traitant est celui qui vous soigne habituellement et qui vous connaît le mieux. Si nécessaire, il propose des examens complémentaires, aide à vous orienter vers un médecin spécialiste et coordonne votre suivi médical : résultats d’examens, diagnostics, traitements…

Tout médecin généraliste, ou éventuellement spécialiste, peut devenir votre médecin traitant dans la mesure où il accepte d’assumer cette mission. Il peut exercer en cabinet, à l’hôpital ou dans un centre de santé.Par contre attention, si votre cardiologue figure comme médecin traitant et que vous ayez un rhume, vous aurez du mal à justifier un rendez vous auprès de lui !

  • Comment déclarer votre médecin traitant ?

Il vous suffit ensuite de retourner à votre caisse d’assurance maladie, le formulaire ‘déclaration de choix du médecin traitant’ complété par vous et le médecin traitant choisi.

  • Qui doit déclarer son médecin traitant ?

Chaque personne de 16 ans et plus fait son propre choix et déclare son médecin traitant. Pour les jeunes de 16 et 17 ans, le formulaire est signé par les parents ou l’autorité parentale. Le médecin traitant est personnel : chaque membre de la famille peut choisir son médecin traitant.

  • Peut on changer de médecin traitant ?

Lorsque vous souhaitez changer de médecin traitant, vous devez remplir une nouvelle déclaration avec le nouveau médecin choisi. Cette déclaration sera ensuite envoyé à la caisse primaire d’assurance maladie où vous êtes enregistré pour vos cotisations et vos remboursements.

  • Peut on voir un autre médecin que le médecin traitant?

Vous êtes atteint d’une affection de longue durée ou vous devez consulter pour le suivi de votre grossesse, ou de votre myopie ? Certaines situations vous permettent d’aller consulter directement le médecin généraliste ou spécialiste de votre choix, sans passer par votre médecin traitant et en gardant votre taux habituel de remboursement. Consultez ces conditions auprès de votre caisse d’assurance maladie.